conseil finance

Fin de production et d’émission du billet de 500 euros

Le glas a sonné pour le billet de 500 euros. En effet la Banque Centrale Européenne vient de mettre fin à la production et à l’émission de la coupure la plus élevée de zone européenne.

 

 

L’institution monétaire à faire savoir dans un communiqué que la circulation de ces billets sera arrêtée de manière permanente en 2018.

En revanche les billets mauves actuellement en circulation sont légaux et peuvent être utilisés comme moyen de paiement. Ils pourront être échangés auprès des banques européennes jusqu’au cas échéant.

Concernant les autres monnaies allant de 5 à 200 euros, ils resteront inchangés et toujours en circulation.

Beaucoup ne se sentiront pas concernés par cette nouvelle mesure, mais les experts comptables se chargeront de régler cette situation sur le plan fiscal.

Le but principal de cette décision est de faire disparaître cette coupure mauve au cœur de nombreux trafics illicites et de renforcer la lutte contre le financement du terrorisme.

Surnommé le « Ben Laden », le billet de 500 est condamné par de nombreux experts puisqu’il permet de transporter discrètement des montants colossaux et facilite la circulation d'argent sale.

En fait un million d'euros en coupures mauves ne pèse que 2kg et peut tenir dans un simple sac d'ordinateur portable. Il peut alors vite passer inaperçu.

Sa disparition permettra donc de stopper la corruption et le financement d'activités illégales.

La disparition programmée du billet de 500 euros est néanmoins vue d'un mauvais œil par certains économistes.

Pour eux, cette décision prise par la BCE n’est que la première étape vers la disparition totale de l'argent physique et l'avènement d'une société surveillée où toute transaction financière serait exposée au regard indiscret des autorités.

Cette suppression vient donc saper la fiabilité de la BCE.